Lexique Maître d'oeuvre

SHON (Surface Hors Œuvre Nette)

La Surface Hors Œuvre Nette (SHON) est un concept essentiel dans le domaine de l’urbanisme et de l’immobilier. Comprendre ce terme et son évolution peut aider les professionnels à mieux appréhender la réglementation en matière de construction.

L’histoire de la SHON

La SHON a longtemps été un élément clé de la réglementation française en matière d’urbanisme jusqu’en mars 2012. Elle a été remplacée par la notion de surface de plancher, qui tient compte des nouvelles exigences en termes d’économie d’espace, d’énergie et d’isolation thermique.

Définition et calcul de la SHON

La SHON représente la somme des surfaces de plancher construites, closes et couvertes après déduction des surfaces non habitables ou non utilisables pour l’habitation. Pour calculer la SHON, il faut prendre en compte les niveaux du bâtiment, y compris les sous-sols, rez-de-chaussée, étages et combles aménageables. Le calcul se fait en additionnant les surfaces de chaque niveau et en soustrayant les espaces non habitables tels que les garages, caves, escaliers, embrasures de portes et fenêtres, ainsi que certains espaces extérieurs comme les terrasses et balcons.

Utilisation de la SHON

La SHON était utilisée pour vérifier la conformité des projets de construction avec les règles d’urbanisme applicables. Elle permettait également aux autorités administratives de déterminer le montant des taxes d’urbanisme telles que la taxe locale sur les surfaces construites ou la taxe d’aménagement.

Comparaison entre la SHON et la surface de plancher

La SHON diffère de la surface de plancher sur plusieurs points. Tout d’abord, la définition : alors que la SHON englobe les surfaces closes et couvertes après déduction des espaces non habitables, la surface de plancher inclut uniquement les surfaces situées à l’intérieur des murs extérieurs et sous le plafond. Ensuite, les critères de déduction sont différents. Pour la SHON, on déduit les garages, caves, escaliers, embrasures, terrasses et balcons. En revanche, pour la surface de plancher, seuls les espaces dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80 mètre sont déduits.

Impact de la SHON sur les autorisations de construire et taxes d’urbanisme

La SHON a eu une influence notable sur les autorisations de construire et les taxes d’urbanisme. Un projet respectant les exigences en termes de SHON était plus susceptible d’être accepté par les autorités compétentes. De plus, un bâtiment avec une faible SHON générait moins de taxes à payer pour le propriétaire. Avec l’apparition de la surface de plancher en remplacement de la SHON, les professionnels du secteur doivent désormais prendre en compte ces nouvelles règles dans leurs projets immobiliers.

En guise de conclusion

Il est essentiel pour les professionnels de l’immobilier et de l’urbanisme de connaître l’évolution des réglementations concernant les surfaces construites. La transition de la SHON vers la surface de plancher a modifié les critères à prendre en compte lors de la conception et l’évaluation des projets de construction. Rester informé des changements législatifs et réglementaires est crucial pour garantir la conformité et le succès des projets immobiliers.
Un projet de construction ou rénovation ?